Cuisinons entre aînés

Accueil/Services aux adultes/Cuisinons entre aînés
Cuisinons entre aînés2021-01-11T19:57:52+00:00

Project Description

En quoi consiste le programme cuisinons entre aînés

Cuisinons entre aînés est un programme d’accompagnement au démarrage et au maintien de groupes de cuisines collectives pour aînés sur tout le territoire Lavallois.

L’objectif est d’améliorer l’accessibilité physique et économique à une saine alimentation en permettant aux participants de cuisiner quelques plats savoureux, simples, économiques et nutritifs à rapporter chez soi et de briser l’isolement social qui peut les toucher.

Chaque groupe fonctionne librement et est responsable de ses activités, mais un agent de développement du Groupe Promo-Santé Laval et un bénévole-accompagnateur du projet Cuisinons entre aînés les accompagnent et les soutiennent.

À qui s’adresse ce programme ?

Ce programme de cuisine collective vise de petits groupes de 5 à 8 aînés d’une résidence ou d’un organisme communautaire qui ont accès à un local pour cuisiner ensemble. Les participants peuvent être autonomes ou en légère perte d’autonomie.

Horaire et lieu de rencontre

L’horaire et le lieu varie selon le milieu où le programme est offert et le nombre de groupes. Le calendrier des rencontres est habituellement déterminé au début de l’année, selon les disponibilités du local, du bénévole-accompagnateur et des participants. Les rencontres ont lieu environ 2 fois par mois : la rencontre de planification (environ 1h30) et la rencontre de cuisine (environ 3 heures).

Pour participer à ce programme

Si vous souhaitez joindre un groupe, en fonder un ou devenir bénévole-accompagnateur, communiquez avec Elisabeth Paradis, agente de développement et responsable du projet :

Par courriel : e.paradis@gpslaval.com

Par téléphone : 450-664-1917 poste 406

 

Chaque groupe se rencontre 2 fois par mois : une première fois pour décider des recettes, du nombre de portion et planifier les achats; une deuxième fois pour cuisiner. Chaque rencontre dure entre 2h et 4h.

Cuisinons entre aînés accueille des aînés de divers parcours, que ce soit des personnes ayant cuisiné toute leur vie ou presque jamais. Ce n’est pas une information qui vous sera demandée lors de votre inscription. Les critères essentiels sont l’ouverture d’esprit, la volonté de travailler en équipe, d’apprendre et de partager des connaissances.

Vous n’êtes pas seul! Les recettes proposées ont toutes été testées et bien appréciées par d’autres groupes. Ceci dit, il est possible que vous n’aimiez pas une recette proposée par un autre participant. C’est précisément pour cette raison que nous nous rencontrons une première fois pour planifier la cuisine, afin de pouvoir discuter et arriver à un consensus qui plait à tous.

L’accompagnateur et la nutritionniste sont là pour faciliter cette dynamique, surtout dans les débuts.

La participation à l’activité est gratuite. Le groupe se sépare le prix des achats pour réaliser les recettes. Cela revient en moyenne entre 2$ et 5$ par portion de repas.

Le souci de concocter des mets à bas prix est présent. En effet, on essaie de se référer aux circulaires d’épicerie pour faire les achats. Le groupe n’a pas à payer pour les ingrédients secs (farine, sucre, sel, épices, huile, etc.), qui sont fournis par le projet.

Tous les équipements de cuisine nécessaires pour réaliser les recettes devraient être disponibles. Cependant rien ne vous empêche d’apporter votre couteau préféré ou votre tablier par exemple.

Les cuisines collectives sont destinées à tout le monde! Jeune comme moins jeune, de tout milieu socio-économique. Cuisinons entre aînés désire briser les préjugés envers les cuisines collectives. Dans nos groupes, nous avons des aînés de tout âge, de 55 ans et plus, et de tout milieu.

De plus, étant membre du Comité des cuisines collectives de Laval, il sera toujours possible de vous référer à d’autres cuisines collectives au besoin.

Oui! Le rythme de la cuisine suit ses participants. Un guide de recettes faciles, adapté à des aînés moins autonomes pourra vous guider pour le choix des recettes.

Bref, si vous pouvez cuisiner à la maison, vous pouvez participer! La limite du projet est la perte d’autonomie trop importante, notamment des troubles cognitifs.

Go to Top