Avez-vous déjà entendu parler de l’alimentation intuitive ? Vous a-t-on expliqué cette nouvelle approche comme étant « une diète où il faut manger seulement lorsqu’on a faim et cesser dès qu’on est plein, et qui nous laisse manger tout ce que l’on veut » ?

Selon un sondage mené par le Groupe Équilibre en 2022, 62% des Québécois.es veulent maigrir, peu importe leur poids, et, selon un autre sondage réalisé par l’Association pour la santé publique du Québec, 23% des gens ont essayé une ou plusieurs diètes afin d’atteindre cet objectif. De nombreuses études ont cependant démontré que les régimes amaigrissants ne sont pas efficaces puisque la majorité des individus reprennent leur poids perdu quelques mois ou années après la fin du régime. L’alimentation intuitive entre donc en jeu en tant que solution de rechange aux diètes amaigrissantes. Dans ce cas, une modification du poids pourrait résulter des différents changements d’habitudes de vie, mais elle serait considérée comme un effet secondaire et non comme un facteur de succès ou d’échec. Le but principal est vraiment de rétablir une relation saine et positive avec la nourriture et avec son corps.

Plusieurs croyances populaires sont associées à l’alimentation intuitive, mais j’aimerais d’abord vous présenter ses 10 principes. Ce ne sont pas des règles rigides à appliquer à la lettre, mais plutôt des indications flexibles qui servent de guide (qu’on peut adopter au quotidien, selon les différents éléments de son contexte de vie) :

1.     Rejeter la culture des diètes  2.     Honorer sa faim 
3.     Faire la paix avec la nourriture  4.      Cesser de catégoriser les aliments
5.     Découvrir le plaisir de manger  6.      Considérer sa sensation de rassasiement
7.     Vivre ses émotions avec bienveillance  8.      Respecter son corps
9.     Ressentir les bienfaits de l’activité physique  10. Honorer sa santé et ses papilles gustatives

Ces principes peuvent être mis en pratique dans l’ordre de votre choix, à l’exception du premier et du dernier qui doivent être intégrés selon la structure présentée. Par la suite, vous pouvez déterminer l’enchaînement que vous utiliserez pour les huit autres éléments. Il faut être patient et bienveillant avec soi-même lorsqu’on débute ce parcours, car adopter une alimentation intuitive prend du temps.

« C’est une nouvelle diète amaigrissante »

La première étape qui mène à l’amélioration de sa relation avec la nourriture et son corps consiste à écarter la culture des diètes et à se séparer des croyances internalisées qui renforcent l’idée qu’il faut contrôler son poids pour être en santé. Si cette phase n’est pas complétée, tous les autres principes de l’alimentation intuitive seront appliqués dans un contexte de restriction, ce qui ne concorde pas avec l’objectif de l’approche. Bref, il est faux de croire que l’alimentation intuitive représente une nouvelle méthode pour perdre du poids.

« C’est une approche non structurée, ce n’est que du laisser-aller »

Au contraire ! Il s’agit d’un apprentissage graduel qui implique une analyse et une prise de conscience sur ses propres pensées et comportements, tout en tenant compte de différents facteurs comme ses expériences et ses caractéristiques personnelles. Tout ce travail vous permettra de reconnaître et d’avoir plus confiance en vos signaux internes de faim et de satiété, sans diaboliser l’alimentation émotionnelle. En faisant la paix avec les aliments et avec votre corps, vous obtiendrez le contrôle de vos habitudes de vie (alimentation et activité physique) qui sera basé sur vos préférences et sur votre bien-être ressenti plutôt que sur les bénéfices attendus sur votre santé physique ou sur votre poids. En somme, les principes de l’alimentation intuitive n’entraînent pas du laisser-aller, mais plutôt une reprise de pouvoir sur soi-même.

« Cette approche ne tient pas compte de la valeur nutritive »

Enfin, le dernier principe inclut la réintégration d’une considération santé dans les choix effectués. Il n’est pas recommandé d’appliquer cette indication avant d’être passé au travers des neuf autres parce qu’il y a un risque de retourner à la culture des diètes. Le plaisir de manger ne signifie pas que l’alimentation ne peut pas être saine. Il est normal qu’au début vous mangiez beaucoup d’aliments dont vous vous êtres privés (desserts sucrés, croustille, etc.), ce qu’on pourrait qualifier de phase de lune de miel. Toutefois, à un moment, votre corps en aura assez et va vous demander des fruits ou des légumes pour avoir des fibres, des vitamines et des minéraux. Lorsqu’on passe au travers de cette phase, le corps se met à réclamer une grande variété d’aliments, dont ceux à haute valeur nutritive, qui vont tous engendrer un sentiment de bien-être, car différents besoins seront comblés. Donc oui, la teneur en nutriments est considérée en accordance avec tous les autres signaux internes.

Pour conclure, l’alimentation intuitive consiste en un voyage dont la destination est la relation saine avec la nourriture et avec le corps. Vous allez probablement faire face à plusieurs turbulences et vous arrêter pour quelques escales. Tous ces obstacles renforceront votre confiance en soi pour qu’à la fin vous deveniez des « experts de votre corps, de vos émotions et de vos préférences alimentaires » !

Consulter un professionnel

Une consultation avec une nutritionniste permettra de vous orienter dans la meilleure façon d’optimiser vos saines habitudes de vie. Au Groupe Promo-Santé Laval, nos professionnelles préconisent une approche suivant les principes de l’alimentation intuitive afin d’obtenir des changements alimentaires durables.


Par Halima Cherif Hassana, stagiaire en nutrition

Janvier 2024

Groupe Promo-Santé Laval


Références

ÉquiLibre (2022). Relation avec le corps, l’alimentation et l’activité physique : Comment se portent les Québécois.es en 2022? https://equilibre.ca/wp-content/uploads/2022/12/Infographie-Vfinale.pdf

Gravel, K. (2017, 16 mai). Cinq mythes concernant l’alimentation intuitive. https://www.karinegravel.com/2017/05/16/cinq-mythes-concernant-lalimentation-intuitive/

Gravel, K. (2021). De la culture des diètes à l’alimentation intuitive : réflexions pour manger en paix et apprécier ses cuisses. KO Éditions.

Harrison, C. (2019). Anti-Diet : Reclaim Your Time, Money, Well-Being, and Happiness Through Intuitive Eating. Little, Brown Spark.

Sauvé-Lévesque, L. et Rossier-Bissaillon, M. (2021). Produit, services et moyens amaigrissants : Portrait québécois de la publicité en ligne. Association pour la santé publique du Québec. https://www.aspq.org/app/uploads/2022/01/portrait-publicite-enligne-psma_aspq_2022.pdf

À découvrir